Cécile GRENIER

Cécile, c’est la chef, le grand manitou qui a porté Sylphe Rouge du début à la fin. C’est un pilier encourageant et têtu, toujours en train de travailler sur un projet, avant d’avoir une nouvelle idée et hop, ça repart pour un tour !

Née en 1968 peu après les barricades de mai, le regard de Cécile semble prédestiné aux révolutions intérieures et à une bienveillance profondément humaine pour ceux qui l’entourent. Et lorsque l’on connaît son parcours atypique, aux expériences vivantes et variées, difficile de penser qu’il aurait pu en être autrement. D’abord la FEMIS puis tout plein d’employeurs dans de nombreux domaines.

Conformément à sa formation, l’audiovisuel elle y travaille pendant vingt ans. Fictions, documentaires, elle s’est tenue derrière la caméra en France mais aussi en Russie, en Indonésie et au Rwanda. Le Rwanda, c’est le roc d’engagement dans la vie de Cécile. Après une enquête de plusieurs années (dont six mois au Rwanda) sur le génocide des Tutsi en 1994 et le rôle que la France y a joué, elle co-scénarisera et publiera la BD «Rwanda 1994» chez Albin-Michel. Son engagement se prolongera alors dans la création de l’association Rwanda Main dans la Main, qui vient en aide aux Rwandais fragilisés. Finalement, après un départ complexe et agité de France Télévisions où elle travaillait depuis dix ans, Cécile a choisi d’assumer son lien à l’écriture et de se tourner vers ce milieu qui, comme elle le dit, «m’a plusieurs fois sauvé la vie».

Et c’est ainsi qu’est venue l’idée de Sylphe Rouge, l’envie et le besoin d’accompagner des auteurs dans leur écriture, les soutenir et proposer au public une rencontre avec leur univers, leur parole, leurs mots, leurs œuvres.

dapibus sem, libero ante. mattis efficitur. odio quis, consequat. commodo